La France est l’une des économies les plus importantes de l’Union européenne. En tant que membre fondateur de l’UE, la France est également un acteur central de la politique européenne, influençant fortement les décisions sur les politiques économiques et sociales de la région. Compte tenu de son poids significatif, un changement de la présidence du pays à l’élection de 2017 aura sans aucun doute un impact important sur l’euro. Elle influencera sa tendance à long terme d’affaiblissement ou sur un renversement vers une monnaie plus forte dans les années à venir.

LA FRANCE AU SEIN DE L’UE

L’économie française représente environ 15% du PIB européen. L’investissement étranger direct en France en 2015 était de 44 millions de dollars EU (contre 55 millions de dollars en 2012), contre 532 millions de dollars dans l’ensemble de l’Europe.1)Retrieved 14 December 2016 http://www.tradingeconomics.com/european-union/gdp-annual-growth-rate

Sur le plan politique, la France reste un important décideur en Europe. Le pays élit 74 des 751 sièges au parlement européen, soit près de 10%. Certaines décisions parlementaires exigent une majorité simple et d’autres exigent une majorité absolue. La France compte 29 voix sur 352 sur le Conseil des ministres de l’UE et 260 voix sur les conseils pour une majorité. Le Conseil des ministres (dont les membres sont nommés par les gouvernements respectifs de l’UE) et les élus du Parlement (élus directement par les citoyens de l’UE) partagent la responsabilité législative.2)Retrieved 14 December 2016 http://www.gr2014parliament.eu/Portals/6/PDFFILES/NA0113090ENC_002.pdf

LA POLITIQUE EUROPÉENNE, LA FRANCE ET L’EURO

Ces dernières d’années, l’euro s’est dégradé par rapport au dollar. Le ralentissement de l’activité de la zone euro a pesé sur la monnaie unique européenne.

Alors que l’Europe est un grand marché avec près de 500 millions de consommateurs, elle a été entachée par des troubles fiscaux apportés par sa structure politique qui ont pesée contre la monnaie unique. Une crise financière en Grèce et la menace de crises dans d’autres pays de la zone euro, ainsi q’une demande lente de l’économie, ont contraint la banque centrale européenne à abaisser les taux d’intérêt et instituer un programme d’assouplissement quantitatif qui a découragé les flux de capitaux dans la région.3)Retrieved 14 December 2016 http://www.ibtimes.com/why-euro-falling-here-are-four-factors-driving-currencys-slide-1844334

Sous l’influence des mesures d’austérité, la zone euro a réussi à réduire son déficit budgétaire au cours des cinq dernières années à 2,1% du PIB, contre initialement 3,7% du PIB. Malgré cela et une longue période de politique monétaire lâche à la banque centrale européenne, la croissance est restée tiède (moins de 2%). Avec le ralentissement du commerce et des investissements entrants, l’euro a connu une baisse spectaculaire, avec une partié passant de plus de 1,30 dollar.4)Retrieved 14 December 2016 http://www.focus-economics.com/countries/france

L’administration socialiste en France a été perçue comme inefficace dans la gestion de l’économie. En France, la croissance moyenne est inférieure à 1% depuis que François Hollande a été élu président en 2012. Parallèlement, le taux de chômage en France est supérieur à 10%. En comparaison avec des taux de chômage d’environ 4% dans les autres grandes économies européennes comme le Royaume-Uni et l’Allemagne.5)Retrieved 14 December 2016 https://www.theguardian.com/world/2016/aug/18/french-unemployment-rate-falls-first-time-2012-francois-hollande

LES PROBLÈMES

Les principaux enjeux des prochaines élections en France seront variés, y compris la façon de lutter contre le taux de chômage élevé du pays et les relations avec l’UE (ainsi que son rôle). D’autres sujets comme le système social, l’immigration, la défense et la politique industrielle sont considérés comme des enjeux importants pour ces élections.6)Retrieved 14 December 2016 https://www.bloomberg.com/news/articles/2016-10-13/france-s-chaotic-election-could-put-the-future-of-europe-at-risk

ÉLECTION PRESIDENTIELLE 2017 : LES CANDIDATS

François Hollande, président du Parti socialiste, a décidé de ne pas se présenter pour un second mandat. Un certain nombre de candidats se présentent à l’élection présidentielle d’avril 2017. Alors que les élections sont souvent imprévisibles, les sondages d’opinion français ont jusqu’à présent indiqué certains candidats potentiels.

François Fillon

Il est l’un des candidats en tête des sondages. Issu du Parti Républicain, il fut le 1er ministre de Nicolas Sarkozy. Candidat à la primaire de la droite et du centre de 2016, il défend un programme libéral-conservateur. Il l’emporte au second tour face à Alain Juppé et devient le candidat de son camp pour l’élection présidentielle de 2017.

Fillon est perçu comme un candidat centriste ou centre droit. Après avoir été ministre de l’Économie dans l’administration de Sarkozy, Fillon connaît bien le fonctionnement des finances du pays.7)Retrieved 14 December 2016 http://www.euronews.com/2016/11/30/what-do-we-know-about-francois-fillon-s-policies Au cours de son mandat au gouvernement, il a acquis une réputation d’austérité, de réduction des budgets et des dépenses gouvernementales.

Dans le cadre de sa campagne, Fillon s’est engagé à :

  • Réformer les codes du travail français et européen avec l’augmentation de la semaine de travail de 35 heures
  • Réduire de plus de 100 milliards d’euros le budget de l’État tout en réduisant le nombre de fonctionnaires de 500 000.
  • Améliorer le taux d’emploi et plafonner les prestations de chômage
  • Instituer des contrôles accrus sur l’immigration
  • Augmenter l’âge de la retraite à 65 ans
  • Réduire les impôts sur les entreprises et les riches, avec les impôts sur la classe moyenne sur une période de cinq ans
  • Augmenter les dépenses de sécurité et de défense en réponse aux menaces grandissantes pour la sécurité8)Retrieved 14 December 2016 http://www.euronews.com/2016/11/30/what-do-we-know-about-francois-fillon-s-policies

Néanmoins, les récents scandales qui courent sur un présumé emploi fictif de sa femme ont fortement impacté ses adhérents, le faisant chuter dans les derniers sondages.

L’élection d’un candidat d’austérité pourrait avoir des implications non seulement sur la politique budgétaire nationale française, mais sur une politique budgétaire et monétaire Européenne plus large. Cela est dû à l’influence sur les nominations futures au Conseil des ministres et à la banque centrale européenne.9)Retrieved 14 December 2016 http://www.euronews.com/2016/11/30/what-do-we-know-about-francois-fillon-s-policies

Marine Le Pen

Un autre candidat qui réussit bien dans les sondages, c’est Marine le Pen, du Front National. Elle est la fille du fondateur du Front National : Jean-Marie le Pen. Et comme son père, elle est considérée comme un candidat hardiste, nationaliste et populiste.10)Retrieved 14 December 2016 http://www.euronews.com/2016/11/15/what-do-we-know-about-marine-le-pen-s-policies

Les propositions économiques de Le Pen ont de fortes nuances nationalistes, paternalistes et protectionnistes :

  • L’intervention de l’État dans l’économie avec un meilleur contrôle des politiques visant à stimuler l’industrie nationale
  • Mesures visant à réduire la bureaucratie et à réduire la dépendance à l’égard de l’aide sociale
  • La France reprend le contrôle de ses frontières/li>
  • Tenir un référendum pour réintroduire le franc français et l’utiliser à côté de l’euro
  • Retour au système de “serpent monnaie” utilisé par les pays membres de la CEE dans les années 1970 pour contrôler les taux de change entre les monnaies nationales11)Retrieved 14 December 2016 http://www.euronews.com/2016/11/15/what-do-we-know-about-marine-le-pen-s-policies

Avec ces propositions, Le Pen a réussi à susciter un vif intérêt parmi les électeurs ouvriers français, qui ont souffert des impôts élevés et du taux de chômage élevé.12)Retrieved 14 December 2016 http://www.euronews.com/2016/11/15/what-do-we-know-about-marine-le-pen-s-policies

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron, ancien ministre de l’Économie dans le gouvernement de Hollande. Macron a pris le rôle de réformateur après avoir travaillé comme banquier d’investissement chez Rothschild & Cie Banque, et il est candidat dans le parti qu’il a fondé, En Marche.13)Retrieved 14 December 2016 https://www.ft.com/content/c8d7825a-a72f-11e6-8b69-02899e8bd9d1

Macron a marqué une ligne fine entre les politiques favorables au marché et de solides appuis sociaux, avec des promesses telles que :

  • Viser la semaine de travail de 35 heures
  • Appel pour des âges de retraite flexibles et des indemnités pour certains travailleurs
  • Suggére que les pays plus forts au sein de la zone euro effectuent des transferts budgétaires vers d’autres pays pour promouvoir “l’égalité financière”
  • Favoriser la nomination d’un commissaire européen à Bruxelles pour coordonner les politiques économiques et sociales entre les 19 pays de l’euro14)Retrieved 14 December 2016 https://www.ft.com/content/c8d7825a-a72f-11e6-8b69-02899e8bd9d1

Benoît Hamon

Après avoir remporté la primaire du parti Socialiste contre l’ancien premier ministre Manuel Valls, Benoît Hamon se place comme un antilibéral et souhaite mettre en place un revenu universel, donner plus de pouvoir aux salariés et aux citoyens. Le candidat socialiste n’est pas contre une augmentation de la dette souveraine pour financer ses différents projets sociétaux.

Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon veut prendre des mesures de rétorsion commerciales contre les paradis fiscaux. Il souhaiterais appliquer des normes sociales et écologiques pour les produits importés en France. Il veut généraliser une sixième semaine de congés payés pour tous les salariés et appliquer réellement les 35 heures.

UN GRAND CHAMP SUR LA GAUCHE ?

Alors que le socialisme a traditionnellement été un fort courant politique en France, il semble que le vote à gauche se verrait affaibli en 2017. D’autres candidats de gauche, dont Jean-Luc Mélenchon et Cécile Duflot, ont indiqué qu’ils avaient l’intention de sauter les primaires du Parti Socialiste et de se présenter directement à l’élection présidentielle. Jusqu’à cinq candidats prominents ou plus pourraient finir par participer au calendrier des élections présidentielles d’ici avril.15)Retrieved 14 December 2016 https://www.ft.com/content/be07f206-6f6c-11e6-a0c9-1365ce54b926

LE FACTEUR BREXIT ET L’EUROSCEPTICISME

Le vote du Royaume-Uni pour sortir de l’Union européenne a stimulé une vague de sentiment anti-Europe en plus pour beaucoup d’électeurs nationalistes qui aimeraient voir leur pays sortir de l’Europe.

La France est un soutien fiable de l’UE et était l’un de ses membres fondateurs lorsque l’organisation a commencé à se réunir dans les années 1950. Pour cette raison, il semble difficile de croire que les candidats français puissent aller jusqu’à pousser pour un mouvement similaire à celui du Brexit.16)Retrieved 14 December 2016 http://www.euractiv.com/section/elections/news/could-president-le-pen-trigger-frexit-not-so-easily/

Le Brexit en lui-même, aura un effet négatif sur l’économie de l’UE qui laisse moins de moyens à ses membres. Si le futur gouvernement français adopte une attitude indifférente au renforcement de la zone euro et à la promotion de la région économique, cela pourrait encourager les mouvements séparatistes d’autres pays.17)Retrieved 14 December 2016 https://www.ucl.ac.uk/constitution-unit/research/europe/briefing-papers/Briefing-paper-4

Les élections de 2017 en France se dérouleront dans un contexte d’euroscepticisme, car plusieurs pays mesurent la volonté de rester dans l’union. Parallèlement au vote du Brexit et à la décision du président François Hollande de démissionner, les électeurs en Italie ont rejeté le Premier ministre Matteo Renzi. La chancelière allemande, Angela Merkel, reste la seule voix pro-européenne parmi les principales économies de la région.18)Retrieved 14 December 2016 http://www.express.co.uk/news/world/737771/europe-elections-italy-france-germany-austria-netherlands-eu-right-wing-populism

Le sentiment changeant a laissé la porte ouverte à des appels pour des réformes économiques et politiques radicales dans l’union. Comme le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker l’a souligné, la réforme dans le bloc important des 27 pays est un processus difficile et lent.19)Retrieved 14 December 2016 http://uk.reuters.com/article/uk-britain-eu-juncker-idUKKCN0ZH4QN

TRUMP, PUTIN ET LA FRANCE

Le vote Brexit, l’élection de Donald Trump aux États-Unis et l’influence croissante du président russe Vladimir Poutine ont posé un dilemme pour la France et le reste de l’Europe.

Sur le plan économique, le scénario pourrait forcer la France et d’autres pays européens à revoir leurs relations avec Poutine. À ce jour, elles ont été tendues par des désaccords sur l’invasion russe de la Crimée et la collaboration russe avec le régime du président syrien Bashar al-Assad dans la guerre civile du pays.20)Retrieved 14 December 2016 https://www.bloomberg.com/view/articles/2016-11-21/vladimir-putin-is-winning-the-french-election

L’un des principaux problèmes de politique étrangère auquel le futur président français devra faire face sera de savoir s’il faut chercher à améliorer les relations avec la Russie ou non. Cela pourrait entraîner un assouplissement des sanctions contre la Russie qui a coûté à l’Europe et à la Russie plus de 100 milliards de dollars en pertes commerciales. Alors que certains en France pensent que trouver des sanctions d’assouplissement n’est pas une option envisageable, cela pourrait présenter des avantages. Celles-ci comprendraient l’augmentation des affaires avec la Russie et la réduction des dépenses européennes de défense imposées par les tensions croissantes avec la Russie.21)Retrieved 14 December 2016 https://www.ceps.eu/publications/effects-sanctions-and-counter-sanctions-eu-russian-trade-flows

Les candidats centristes et de droite aux élections françaises ont exprimé une opinion plus favorable à l’amélioration des relations avec la Russie contrairement à certains candidats de la gauche.22)Retrieved 14 December 2016 https://www.bloomberg.com/view/articles/2016-11-21/vladimir-putin-is-winning-the-french-election

GRÈCE, AIDES ET DETTES

Bien que le président François Hollande fut impopulaire auprès des électeurs, il a été considérablement aidé à chercher une résolution à la dette grecque. L’élection d’un président français qui n’est pas engagé dans une Europe forte pourrait encourager l’affaiblissement des engagements économiques envers l’économie européenne. Cela favoriserait l’adoption d’autres arrangements et la dissolution ultérieure des économies les plus faibles au sein de l’UE. Selon le président qui sera élu en 2017, la France pourrait continuer à se battre contre les contreparties économiquement conservatrices dans des pays comme l’Allemagne pour définir le noyau de la politique économique européenne.23)Retrieved 14 December 2016 https://www.stratfor.com/analysis/france-and-italy-threaten-germanys-plan-european-economy

LA SÉCURITÉ: UNE PRÉOCCUPATION SOUS-JACENT

L’investissement étranger en France a considérablement baissé au cours de la période 2012-2015, influencé en partie par la faiblesse de l’économie mondiale et est resté tiède sous l’effet des inquiétudes suscitées par le terrorisme. À la suite d’un attentat terroriste à Paris en novembre 2015, qui a tué 130 personnes, la France a imposé un état d’urgence qui devrait rester en vigueur jusqu’en juillet 2017.24)Retrieved 14 December 2016 https://www.theguardian.com/world/2016/dec/14/french-parliament-votes-to-extend-state-of-emergency-until-after-2017-elections En plus de l’économie, les inquiétudes sur la sécurité ont été un facteur central de mécontentement envers le gouvernement de Hollande.

FAVORIS DES ELECTIONS

La victoire de François Fillon sur l’ancien président français Nicolas Sarkozy dans les primaires électorales semblait suggérer une forte poussée de l’électorat vers un candidat centriste.

Cependant, les analystes notent que certains partis politiques français ont utilisé pour la première fois des élections primaires de chaque parti, semblables à celles utilisées aux États-Unis. Un procédé toutefois différent des élections américaines, car les électeurs pouvaient voter aux primaires sans être inscrits au parti. Ainsi, nous pensons que Fillon a été aidé dans les primaires par un fort mouvement d’électeurs anti-Sarkozy tant par des électeurs de gauche et d’extrême droite qui serait plus naturellement en faveur de Marine Le Pen.25)Retrieved 14 December 2016 http://fortune.com/2016/11/21/fillon-france-election-marine-le-pen/

On ne sait donc pas si Fillon peut amener ces électeurs avec lui aux élections présidentielles d’avril en raison de nombreux scandales dans lesquels il est impliqué. Macron profite quant à lui des électeurs déçus du parti socialiste et des républicains en se positionnant sur une “alternative” située au centre de ces deux partis et pour l’Europe. Marine le Pen est également en tête des sondages, la donnant à coup sur qualifiée pour le second tour grâce à son programme anti-Europe qui plaît à une partie grandissante de Français.26)Retrieved 14 December 2016 http://fortune.com/2016/11/21/fillon-france-election-marine-le-pen/

CONCLUSION

L’impact potentiel sur l’euro après un changement de pouvoir en France varie considérablement.

Les effets pourraient être un renforcement potentiel de l’euro grâce aux principaux candidats toutefois, cela dépend si la nation peut influencer l’Europe pour renforcer les politiques fiscales et de budgétaires. Ou au contraire, réintroduire d’une monnaie nationale française, si les électeurs optent pour une politique nationaliste plus radicale.

De toute évidence, si le candidat gagnant opte pour la poursuite des politiques de faible croissance et de chômage élevé observées au cours de la dernière décennie, cela entraînera un frein supplémentaire à l’ensemble de l’UE et renforcera la tendance baissière de l’euro.

Cet article contient des informations générales et ne représente pas des conseils d’investissements.

References   [ + ]

1. Retrieved 14 December 2016 http://www.tradingeconomics.com/european-union/gdp-annual-growth-rate
2. Retrieved 14 December 2016 http://www.gr2014parliament.eu/Portals/6/PDFFILES/NA0113090ENC_002.pdf
3. Retrieved 14 December 2016 http://www.ibtimes.com/why-euro-falling-here-are-four-factors-driving-currencys-slide-1844334
4. Retrieved 14 December 2016 http://www.focus-economics.com/countries/france
5. Retrieved 14 December 2016 https://www.theguardian.com/world/2016/aug/18/french-unemployment-rate-falls-first-time-2012-francois-hollande
6. Retrieved 14 December 2016 https://www.bloomberg.com/news/articles/2016-10-13/france-s-chaotic-election-could-put-the-future-of-europe-at-risk
7, 8, 9. Retrieved 14 December 2016 http://www.euronews.com/2016/11/30/what-do-we-know-about-francois-fillon-s-policies
10, 11, 12. Retrieved 14 December 2016 http://www.euronews.com/2016/11/15/what-do-we-know-about-marine-le-pen-s-policies
13, 14. Retrieved 14 December 2016 https://www.ft.com/content/c8d7825a-a72f-11e6-8b69-02899e8bd9d1
15. Retrieved 14 December 2016 https://www.ft.com/content/be07f206-6f6c-11e6-a0c9-1365ce54b926
16. Retrieved 14 December 2016 http://www.euractiv.com/section/elections/news/could-president-le-pen-trigger-frexit-not-so-easily/
17. Retrieved 14 December 2016 https://www.ucl.ac.uk/constitution-unit/research/europe/briefing-papers/Briefing-paper-4
18. Retrieved 14 December 2016 http://www.express.co.uk/news/world/737771/europe-elections-italy-france-germany-austria-netherlands-eu-right-wing-populism
19. Retrieved 14 December 2016 http://uk.reuters.com/article/uk-britain-eu-juncker-idUKKCN0ZH4QN
20, 22. Retrieved 14 December 2016 https://www.bloomberg.com/view/articles/2016-11-21/vladimir-putin-is-winning-the-french-election
21. Retrieved 14 December 2016 https://www.ceps.eu/publications/effects-sanctions-and-counter-sanctions-eu-russian-trade-flows
23. Retrieved 14 December 2016 https://www.stratfor.com/analysis/france-and-italy-threaten-germanys-plan-european-economy
24. Retrieved 14 December 2016 https://www.theguardian.com/world/2016/dec/14/french-parliament-votes-to-extend-state-of-emergency-until-after-2017-elections
25, 26. Retrieved 14 December 2016 http://fortune.com/2016/11/21/fillon-france-election-marine-le-pen/